Du voile et du respect…

Aujourd’hui, sur le blog de Raymond Viger, j’ai répondu à un commentaire qui a été posté sur l’un des articles que j’ai écrit, celui qui porte sur Djemila Benhabib. La femme qui écrit affirme qu’elle porte le voile avec fierté, ce qui jusque là est tout à fait correct, et surtout que cela lui permet d’être respectée par les « voyous qui voient la femme comme un objet de plaisir ». Pardon ?!

Là, il faut que j’intervienne. Cette phrase me met tellement en colère que je dois m’exprimer. Le voile assure le respect ?! Pourquoi devrais-je me voiler et me cacher pour obtenir ce qui m’est dû en tant qu’être humain. Le respect ne se négocie pas. Je ne le demande pas, je l’exige. Parce que je suis une femme, je dois fournir plus d’effort pour l’avoir ? C’est d’une bêtise monumentale. C’est valider un rapport entre hommes et femmes qui exclut totalement pin-upl’égalité, et c’est aussi prendre l’homme pour une bête sauvage incapable de se contrôler.

Je vis dans une société démocratique et libérale, dans laquelle il est normal qu’une femme ait les mêmes droits et devoirs qu’un homme. Voir le voile comme un moyen de se faire respecter, ça veut dire que les femmes sont fautives (de représenter une tentation) et que c’est à elles de faire quelque chose pour ça (se voiler, de préférence de la tête au pied). Autrement, les hommes vont leur sauter dessus, et franchement, qui pourrait les en blâmer ? Même Saint Thomas d’Aquin décrivait la femme comme un démon tentateur qui fait dévier l’esprit de l’homme. Pandore, la première femme selon la mythologie grecque, a été envoyée aux hommes par Zeus en punition et pour semer la pagaille. Bref, une paire de chromosomes XX n’a jamais eu la côte.

Djemila Benhabib l’écrivait dans Ma vie à contre-Coran : les islamistes qui cachent le corps féminin en le blâmant de tous les maux, et qui le font au nom de la pudeur, parce que la femme est tentatrice, ont un sérieux problème de sexualité. S’ils ne voient la femme que comme un corps, un objet sexualisé, sans esprit et incapable de raisonnement, c’est que quelque chose ne tourne vraiment pas rond. Ils feraient la fortune des psychologues.

On en arrive d’ailleurs au deuxième point : les hommes sont des bêtes (à noter que c’est également une théorie très en vogue chez les papas qui s’inquiète de la vie sexuelle de leur adolescente de fille). Personnellement, j’ai une plus haute opinion des hommes que je côtoie. Je suis sortie en débardeur aujourd’hui, même que c’était un peu décolleté. Incroyable mais vrai : je ne me suis pas faite agressée ! Et ça me semble tout à fait normal. Les hommes ne sont pas tous des fous incapables de se contrôler s’ils aperçoivent un petit morceau de chair. D’ailleurs, j’ai lu que, selon le Coran, Allah « rend excellent tout ce qu’Il crée ». Il faut croire que les êtres humains échappent à cette affirmation…

Publicités

9 réflexions sur “Du voile et du respect…

  1. Pouahhh on peut dire que tu n’y va pas de main morte hein !!
    Je suis d’accord avec toi sur le fond, attention à ne pas non plus trop t’enflammer il y a le facteur culturel a ne pas oublier. Elles le portent avec fierté parce-que on le leur a appris comme tel de la même manière qu’on nous appris à ne pas le porter .. tu me suis ??

    Au faite, tu ne peux pas imaginer ma fierté quand j’ai découvert une faute d’orthographe dans ton article, c’est tellement souvent l’inverse qui se produit que je doute même de moi…
    Bon je tente : « les islamistes qui cachent le corps féminin en le blâmant de tous les maux, et qui le font au nom de la pudeur, parce que la femme est tentatrice, on un sérieux … », au « on un.. » on devrait pas mettre un « t » ?? Ce n’est pas « les islamistes » le sujet ??

    Je te fais cette humble remarque pas par prétention mais plus pour en être sûr moi même

    =)

  2. Mais si mais si ^^ Il y a bien une faute, je vais la rectifier.

    Sinon, tu m’as mal compris, je ne critique pas le fait qu’elle porte le voile, ça, c’est plutôt son choix à elle. Ce qui m’a vraiment mis en colère dans son commentaire, c’est le fait qu’elle disait clairement que le voile était le seul moyen de se faire respecter, et puis après tout c’était normal, parce que d’une le corps de la femme était une tentation, et de deux, si tu portais pas le voile, c’est que t’avais aucune pudeur, et donc faut pas s’étonner si on te respecte pas. Je grossis le trait, mais l’idée de son commentaire, c’était ça. Le facteur culturel n’a rien à voir avec une telle bêtise. J’ai rencontré des femmes voilées qui ne pensent pas que la femme soit un monstre tentateur ni que le voile est une condition au respect !

  3. Il est tard et pourtant je ne peux m’empêcher de donner mon humble avis sur la question du voile. Je ne commenterai point le fait qu’une ou plusieurs femmes voilées le considèrent comme protection, non pas que je n’y crois pas, mais parce que je n’ai pas lu le commentaire traitant de cela. Par contre je suis étonnée de lire la réponse apportée par Lisa qui semble connaître la nature de l’homme, comme si par clonage elle s’était glissée dans le corps et esprit de tous les hommes de la planète terre. Même si j’ose espérer qu’en temps normal l’homme jouit d’un self contrôle qui le rend raisonnablement sage, il est clair qu’on vit une époque où la perversion bat son plein. Les abus, viols, cas d’inceste et j’en passe… Lisa ne pense quand même pas que la solution à tous ces problèmes, ou du moins la preuve que la femme ne risque plus rien, est que lorsque ces hommes sont exposés à la vue de corps féminins plus ou moins dénudés ces derniers savent se contrôler? Je parle en connaissance de cause, la femme qu’elle le veuille ou non est tentante, plus ou moins selon son degré de beauté ou volupté. Tu vas me dire que tu n’as jamais été draguée ou qu’on ne t’a jamais importunée lorsque tu portes une mini jupe, ou un décolleté, ou que sais je? c’est peut être que tu n’est pas très tentante, mais ce n’est pas le cas de toutes les femmes, et ce ne sont pas tous les hommes qui ont le pouvoir de résister à la tentation.

    ou

  4. Bonjour Fofi,

    Je suis également l’auteur de l’article, je ne sais pas si c’était clair, au vu de ton commentaire. Merci de passer par ici et de donner ton avis.

    Je ne prétends pas connaître tous les hommes, et tant mieux, sinon la vie serait vraiment ennuyeuse ! Seulement, je pense que la majorité des hommes n’agressent pas les femmes, même quand elles sont tentantes. Bien sûr qu’il m’est arrivé de me faire draguer ou importuner. Mais ce n’est pas une bonne raison à mes yeux pour m’habiller plus « conservateur » que ce que je voudrais (d’autant plus que je suis très loin de m’habiller léger !). Le corps de la femme est tentant, parce que sexué, mais il ne l’est pas plus que celui de l’homme, c’était ça le point de vue que je voulais défendre, peut-être n’ais-ja pas été claire. Ce que je critique, c’est le fait que la femme est parfois présenté comme une vipère tentatrice alors que l’homme n’a rien d’attirant (et la religion n’a pas le monopole dans cette vision des choses, je le précise. Le point de départ était le voile, mais c’est la vision globale que je critique, pas sa décision de porter le foulard).
    Heureusement, ce n’est pas le cas. Bien sûr que je suis tentée par des hommes qui me plaisent, je ne leur saute pas dessus par autant.

    Comme vous dites, l’homme jouit normalement d’un self control, je suis bien d’accord. Par contre, je ne pense pas que nous vivons une période plus perverse qu’avant. Les viols ont toujours fait partie de l’histoire de l’humanité, peut-être même plus avant qu’aujourd’hui, car de nos jours, au moins, il est moralement et socialement condamné. Le viol massif comme arme de guerre a été utilisé de tout temps. Aujourd’hui, il y a une dénonciation mondiale, ce qui n’était pas le cas pendant l’antiquité (autant que je saches du moins). Par contre, nous vivons une période d’hypersexualisation: dans les médias en particulier, on véhicule l’image d’une sexualité débridée envers les adolescents qui perdent les repères d’une sexualité saine. Certaines jeunes filles vivent à 15 ans comme si elles en avaient 30, et c’est mauvais pour elles-mêmes avant tout autre chose.

    Tous les hommes n’ont pas le pouvoir de résister à la tentation, soit, mais le problème est de leur côté dans ce cas là. Dans un cas de viol, ce n’est jamais la faute de la femme, peu importe comment elle était habillée et comment elle se comportait. Il n’y a absolument rien à mon sens qui vienne justifier un tel acte.

    Au plaisir de vous lire,

  5. Salut Lisa,
    Merci d’avoir pris le tps de répondre à mon commentaire.
    Si tu me le permets, je vais à nouveau commenter car Il est important qu’on donne au voile son vrai sens.
    Le voile et la tenue pudique que porte la femme musulmane, représente son identité ou appartenance à sa religion qui est l’Islam, cela la distingue des autres femmes et dans le monde musulman elle est ainsi reconnue comme étant une femme de piété, qui obéit à l’ordre Divin, (car n’oublions pas que le voile islamique n’est pas une recommandation d’un homme, époux, frère, père… non, c’est Dieu qui l’ordonne à la femme) du fait qu’elle obéit à cet ordre, elle est d’office d’avantage respectée et vue différemment. C’est pour cela qu’elle ressent ce respect de la part des hommes. Je me répète, cette pudeur qui peut paraître excessive à certains, est la preuve pour les connaisseurs de sa religion, que cette dernière est pieuse, se confie à Dieu, Le Créateur de l’univers, elle le prie, l’invoque, est connaisseuse des principes et valeurs morales qui la relèvent au dessus de toutes les autres femmes car elle s’abstient de faire du mal à autrui, elle obéit aux recommandations de Dieu qui ne sont que valorisantes pour sa vie ici bas et dans l’au-delà.
    Si ces femmes n’aspiraient qu’à la vie mondaine, avec tous les attraits que celle ci comporte, elles n’auraient aucun mal à faire comme toutes celles qui ne le portent pas, car comme toutes les autres ce sont belles, intelligentes,… la différence se situe dans la perception et le sens qu’elles donnent à la vie, pour celles ci cette vie n’est qu’un passage, tout y est éphémère, Dieu l’Exalté promets bien plus, l’éternité à ceux qui l’auront adoré sans douter un instant de sa Puissance. Si les femmes porteuses du voile islamique s’acharnent à vouloir le garder, faudrait pas penser que c’est parce qu’elles se plaisent à entendre des critiques, ou ne souhaitent point s’intégrer dans la vie sociale, ou encore parce qu’elles seraient chauves. Non Lisa, c’est parce qu’elles ont la foi en Dieu, un amour pour lui qu’elles n’échangeraient pas pour tout l’or du monde. Malheureusement, dans les sociétés actuelles les préjugés pleuvent, l’apparence dérange, la pudeur excessive semble étouffer l’observateur plus que le porteur, on exclut ces femmes sans même pas savoir ce qu’elles sont exactement.
    Au plaisir de te lire à nouveau Lisa

  6. J’oubliais un point extrêmement important, l’Islam n’a jamais considéré la femme comme une vipère tentatrice, loin de là, ils sont tous deux complémentaires, elle est reconnue juste plus sensible que l’homme car, elle a cette tendresse et douceur dont l’enfant qu’elle porterait à un moment donné dans son sein a tant besoin pour son développement physique et intellectuel.

  7. Bonjour Fofi,

    Je comprends que tu veuilles donner le véritable sens du voile, mais ce n’est pas ce que je critiquais ici. Ce texte a été écrit impulsivement, parce que le motif qu’elle donnait pour le port de voile me paraissait non seulement déplacé, mais aussi offensant envers les hommes.

    Ensuite, le voile est-il vraiment une demande de Dieu ? Si j’ai bien suivi ce que des musulmanes, dont plusieurs portait le foulard, m’ont expliqué, seules les femmes du prophètes devaient se voiler. Les autres devaient faire preuve de pudeur, certes, mais n’avait aucune obligation de porter le voile. Tu dis que le foulard fait partie de l’identité de la femme musulmane. Est-ce que ça signifie que toutes les femmes qui ne le portent pas sont dans le péché ?

    De plus, une femme qui porte le voile est pieuse et retenue, tandis qu’une femme qui ne le porte pas n’a pas réellement la foi et n’est qu’une « mondaine » ? Encore une fois, je voudrais savoir si c’est bien comme ça que tu vois les choses, car c’est comme ça que je comprends ton commentaire. Dans ce cas, je vais simplement citer une algérienne que j’ai interviewé récemment, qui porte le voile, si ça fait la moindre différence, et qui disait qu’aujourd’hui, en Algérie, des jeunes filles portent le voile avec un jean taille basse très serré et un décolleté. Elle disait que pour elle, ce n’était pas logique. Mais, selon ses propres mots, « autant il y a de foulards, autant il y a de réponses ». Essayer de donner une conception universelle du foulard valable pour toutes les musulmanes me semble illusoire. Pour certaines, c’est un choix religieux, pour d’autres, un simple choix vestimentaires, et pour certaines, c’est une obligation, un symbole de soumission. Bref, il ne faut pas généraliser.

    Considérer la femme musulmane comme une pauvre créature faible et soumises, c’est un raccourci occidental destiné à se rassurer. Je sais qu’il y a des femmes qui font un choix de conscience. Mais il ne faut pas occulter celles qui le vivent comme un enfer. Comme ses dernières sont généralement beaucoup plus médiatisées que les premières, effectivement, on a tendance à avoir des préjugés tenaces. Mais ces femmes musulmanes qui se battent pour leurs libertés (ce qui dépasse très très largement la question du voile), elles ne sont pas seulement belles et intelligentes, comme tu dis, elles sont aussi indépendantes, et moi ça me suffit, peu importe ce qu’elles portent sur la tête.

    Enfin, je sais que le Coran ne considère pas la femme comme une vipère tentatrice. Sur ce point, la Bible est bien plus sévère à l’égard des femmes que le Coran, si on prend l’histoire d’Adam et Eve. Mais je ne pense pas avoir écrit que le Coran ou la religion musulmane était intrinsèquement en cause. Le problème, comme toujours, ce sont les interprétations que certains en font. Ce qui n’engage absolument pas la responsabilité de tous les musulmans à mon sens ! Le problème avec le commentaire à l’origine cet article, c’est son auteur, et les personnes qui pensent de la même façon, peu importe qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou bouddhistes !

    Merci pour cet échange d’idées, et au plaisir de te lire, Fofi

  8. Bonjour Lisa.

    Je sais que le sujet de Djemila Benhabib commence à être lourd à soutenir, mais je dois te féliciter pour l’engouement que tu as créé sur le blogue. Tu es rendu à 164 commentaires (en date du 31 mai, soit 6 semaines après la publication du billet), dont 30 commentaires dans les 48 dernières heures qui attendent ton retour au bureau.

    Tu as eu près 1 500 visites sur ce billet. Félicitations encore.

    Pour te consoler, quand tu vas quitter, je risque d’être pris avec une patate chaude et devoir me spécialiser dans le débat sur le voile et le Coran!

  9. Bonjour Raymond,

    Je suis contente que le sujet provoque des discussions !

    Quand je partirai, tant que j’aurais un accès à Internet, je continuerai à répondre aux commentaires, si ça peut te rassurer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s