PETA nue contre la corrida

corrida

Paris, 18 juin 2009.

Des militants du PETA se dénudent devant la Tour Eiffel pour protester contre les corridas. Une fois n’est pas coutume, je vais me taire. Je suis personnellement contre les corridas, je ne me délecte pas de voir un animal se faire torturer pour le plaisir de savoir combien de fois le toréador va échapper aux cornes furieuse de la bête (dans le genre primitif, c’est pas mal quand même…). Une initiative, certes un peu mélodramatique, mais justifiée.

Publicités

21 réflexions sur “PETA nue contre la corrida

    • Joachim, moi, mon plaisir, c’est de torturer des chiens et des chats avec des aiguilles à tricoter… j’adore ça :-)

  1. Bonjour,

    Je ne considère pas la corrida comme un simple passe-temps comme un autre. D’autre part, je n’interdit rien à personne, j’exprime mon opinion sur le sujet, ne vous en déplaise.

  2. Sur le principe, je suis contre. Malheureusement, je suis carnivore.

    En tant que tel, je n’ai donc pas la crédibilité nécessaire pour juger car je mange des animaux tués dans des conditions que je ne maîtrise pas.

    Or, si je devais choisir, je préférerais mourir dans une corrida que de souffrir pendant plusieurs jours dans des conditions mille fois pire mais moins visible…

    • Je suis d’accord qu’aujourd’hui les modes d’abattoirs posent un réel problème, à la fois dans la manière mais aussi dans le fait que le nombre d’animaux abattus est bien supérieur aux besoins de la population. Mais ce n’est pas le sujet ici. Être carnivore ne disqualifie pas pour s’opposer à la corrida. Je mange de la viande parce que je suis omnivore et que c’est ma place dans la chaîne alimentaire. Il n’y a pas la moindre cruauté dans le fait qu’un homme tue un animal pour se nourrir (dans le principe, le souci, je suis bien d’accord avec vous, c’est que dans la façon de faire aujourd’hui, on fait inutilement souffrir énormément d’animaux, et en plus on s’en fiche complètement).
      Mais la corrida n’a rien à voir avec tout cela. Le but de la corrida n’est pas d’être créatif sur la manière de tuer l’animal qui nous servira de repas, c’est simplement de tuer pour la beauté du geste. Et c’est là que ça me pose un véritable problème. Peu importe ce que deviendra le taureau après ça. C’est le spectacle qui constitue la raison d’être de la corrida. Et considérer comme un spectacle ou un art le fait de torturer puis de tuer un animal, ça me pose fondamentalement problème. Et peut-être que la corrida est plus visible et (légèrement) plus rapide que l’abattoir, mais c’est loin d’être sans douleur pour l’animal…

  3. On ne critiquerait pas la corrida s’il n’y avait pas souffrance…

    Par conséquent, je suis en plein dans le sujet et en profite pour l’étendre à la souffrance silencieuse dont personne ne parle jamais.

    C’est bien commode pour l’homme moderne de fermer les yeux sur ce qui ne lui plait pas pour se dédouaner.

    Je parle par exemple, des poulets qui vivent dans moins d’espace qu’eux-même pendant des mois à se chier dessus dans des hangars où règne une température infernale ou les animaux de laboratoire torturés pour fabriquer le maquillage de ces mesdames.

    Bien évidemment, je suis contre la corrida…mais est-ce pire? Ni plus ni moins, je pense et personne ne parle du reste…car moins visible!

  4. Même si les taureaux ne souffraient pas, je reste contre le principe de tuer un animal pour en faire un spectacle, ce n’est pas uniquement une question de souffrance (même si clairement c’est ce qui rend la corrida insupportable à mes yeux).

    Je reste de l’avis que ce n’est pas le même sujet. Oui, il s’agit de souffrance animale, mais la souffrance animale, c’est malheureusement très très vaste. Les animaux sont de toutes façons considérés comme « à la disposition du bon vouloir de l’homme » par énormément de personnes, et ça mène à ce que vous décrivez : des conditions de vies cruelles, des test pharmaceutiques et dermato, etc.

    Mais de dire que personne ne parle du reste… c’est faux. Les test sur les animaux sont largement condamnés par la majorité de la population et de nombreuses marques se construisent notamment sur le fait de ne pas utiliser les animaux dans la mise au point des cosmétiques (et je ne suis pas assez parano pour croire qu’ils échappent à tous les contrôles qui existent pour vérifier ce genre de choses; ou peut-être que je suis trop naïve, à vous de voir). Quant aux animaux conduits aux abattoirs… c’est un sujet qui a été traité par les médias assez souvent, et par de nombreux documentaires. Ce qui me frustre, ce n’est pas qu’on en parle pas (parce que tout le monde sait que de nombreux animaux sont maltraités, sinon il n’y aurait pas de marques qui construiraient leur publicité sur le concept « animaux élevés en liberté »…), c’est qu’au final cela ne change pas grand chose, parce qu’on fait passer la productivité à outrance avant tout le reste.

  5. J’essayais simplement d’étendre le débat vers des strates moins manichéenne que de simplement être pour ou contre la corrida.

    Puisque l’on reste à ce niveau, je vais simplement dire que je suis contre la corrida.

    Il me parait plus important de donner à réfléchir que de convaincre. M’enfin bon. Au moins, on est dans le sujet…

    • Désolée si je vous ai paru têtue, ce n’était pas mon intention ! Bien sûr que le débat gagne à être étendu, j’ai juste compris, d’après vos propos, que vous mettiez tout dans un même sac alors que ce sont des sujets suffisamment différents pour être traités séparément, selon moi.

  6. Je ne mélange pas les sujets!

    J’étend une problématique à d’autres horizons moins manichéens. Cela me semble beaucoup plus instructif que d’exprimer un avis simpliste. Soit! Je suis contre la corrida. Mais après?

    Difficile de convaincre ceux qui sont d’un avis contraire puisqu’ils sont majoritairement pour par tradition culturelle.

    Ainsi, ce débat tourne à l’auto satisfaction dans les deux camps. Ca n’a aucun intérêt!

    Donner à réfléchir est le plus important selon moi.

    Bref

  7. Bonjour, moi me concernant, je trouve sa très monstrueux. Un passe temps, vous dîtes ? Trouvez moi juste une bonne raison, distraire les gens peut être. Aha 0ui, j’avais oublier que c’étais agréable d’applaudir, pendant qu’une pauvre bête, souffre et ce fais tué sous vos yeux. &Moi qui pençais, que l’espèce humaine étais civilisé, sa me déçois. Beaucoup.

    PS : http://www.youtube.com/watch?v=m1ET6SEtwbc .

    Ca$s.

  8. Maltraiter les animaux, sans aucune raison valable, c’est ignoble, juste lache. Degoutant. Je comprend meme pas. J’ai beau essayer, mais non, c’est juste dégeulasse. De plus pour moi qui suis végétarienne depuis longtemps, je ne trouve meme pas les mots.

  9. CC, je suis d’accord, énoncer son opinion de cette manière ne fait pas avancer la tambouille… mais que peut-on faire d’autre ? Cassandre dit être végétarienne. Que ce soit par choix idéologique ou par préférence gustative, elle en fait déja plus que moi, carnivore et pas prête d’abandonner ce régime alimentaire !
    Après tout, l’un des intérêt d’Internet est de pouvoir exprimer son opinion tout en sachant que cela ne fera pas nécessairement changer les choses. Si quelqu’un lit son commentaire et à envie de rebondir sur ses propos, alors ce sera déja ca de fait – engager une discussion… :) A défaut de mieux, je m’en contenterai pour l’instant !

  10. Effectivement je suis végétarienne, depuis 4 ans maintenant. &Je compte bien m’y tenir. L’idée de manger un animal me répugne. C’est comme sa. Les gouts &les couleurs sa ne se discute pas.

  11. Simplement pour le rédacteur de cet article :
    La corrida est une coutume, intégrée dans une culture qui est tout le contraire de primitive : il ne s’agit pas de voir un animal se faire torturer pour le plaisir ou encore de savoir combien de fois le toréador va échapper aux cornes furieuse de la bête. Personne ne se délecte de ça, evidemment !
    Si tu as déjà eu l’occasion de voir une corrida, tu es peut être passé un peu côté de la base de cette pratique, qui est l’honneur et l’élégance. Le toreador représente la grâce, c’est un combat à armes inégales, certes mais ce n’est pas un combat à perdre ou à gagner, c’est un combat à honorer, il s’agit de se battre jusqu’au bout avec ses armes propres.
    Et cela dans le plus grand de tous les respect, car même si je vous d’ici les « tuer un animal ce n’est pas le respecter ». Et bien j’affirme que si. Tuer un animal en lui offrant un dernier combat, une dernière chance de prouver sa grandeur et sa pugnacité avant la mise à mort, et ce malgré les risques encourus par le toreador, c’est une marque de respect bien plus grande que de l’abattre, d’assommer la bête pour qu’elle ferme gentillement sa gueule et se fasse bouffer.
    J’espère sincèrement t’avoir convaincu.

    • Bonjour Adèle.
      J’aurais mis le temps à répondre, mais ce n’est pas par désintérêt pour ton commentaire, au contraire. Il m’a fait réfléchir. J’essaie vraiment de comprendre le point de vue opposé au mien et j’accepte l’idée de me tromper. Malgré tout, je ne parviens pas à changer d’avis sur cette question.
      Je pense que je peux saisir ce que les admirateurs des toréadors voient dans le corridas. Même si cela ne me plaît pas, je comprends qu’on puisse y trouver de la grâce, même si je ne le vois pas. Il s’agit là de considérations esthétiques et chacun a sa propre définition de la beauté. Et je ne doute pas que les toréadors respectent l’animal qu’ils affrontent. Je pense même qu’ils ont plus de considérations pour lui que le citoyen lambda indifférent à la corrida.
      Mais là où je ne suis pas d’accord, c’est quand tu parles d’un combat « à honorer ». Peut-être suis-je simplement naïve, mais pourquoi faut-il qu’il y ait un combat ? Soyons clairs : nous ne sommes pas en guerre contre les taureaux, si ? J’exagère, mais c’est pour essayer d’illustrer mon point de vue. Il y a tellement de combats dans la vie que l’on doit mener, contrains et forcés, parce qu’on n’a pas le choix ou parce que ces combats sont « justes ». Mais la corrida n’est pas, à mes yeux, un combat qui a une raison d’être. Cela reste un divertissement. Au delà de la symbolique et de la valeur qu’on y attache, personne n’a besoin des corridas, c’est un choix que l’on fait d’opposer dans l’arène l’homme au taureau et d’apprécier le combat qui prend place entre eux. Sans parler d’une coutume « primitive », je la trouve clairement cruelle. J’ai déjà vu des corridas. En dépit des explications de ceux qui aiment ça, je n’arrive pas à y voir une quelconque beauté. Je n’y vois qu’une boucherie complètement injustifiée.

  12. franchement c’est comme un cheval c’est pas bon mais voila j’ai vue des photo et il y a un mec qui se fait castrer par un taureau c’est trop drole mais c’est pire que les barbare
    les taureau on entre 8 et 12 ans t’image un cheval de 8 que tu mange mais moi je prefere creve de faim .

  13. Moi je trouve sa horrible ! C’est d’alleur honteux!
    Faire souffrir une bêtes la torturer à mort je ne vois vraiment pas le plaisir de le faire !
    Je suis totalement contre la corrida et je tiens à soutenir les militants de PETA qui protestent contre la corrida et tous les personnes qui euent aussi sont contre !
    Vraiment … Aucun respect pour ses pauvre bêtes qui euent demandent une chose c’est de ne pas souffrir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s