La mort en face

Doit-on voir les morts en photo pour réellement saisir l’ampleur d’un drame ? Ce qui s’est passé au Japon, tout le monde tombe à peu près d’accord pour dire que c’est une véritable tragédie. Bizarrement, dans les médias, on s’est posé une question qui me paraît totalement hors de propos : comment cela se fait-il que les vidéos soient silencieuses ? Pas de cris, pas de pleurs. Pas de morts sur les photos. Et les experts d’intervenir pour souligner que la culture japonaise accorde plus d’importance à la pudeur que la nôtre.

Honnêtement, je préfère ça, et de loin. Je suis toujours choquée de voir à la télé ou sur Internet des images de cadavres. Cela me paraît complètement indécent. La mort n’est pas un tabou, ce n’est pas la question ici, mais il me semble irrespectueux de mitrailler de photos un corps comme si c’était un objet. C’est d’ailleurs une tendance de plus en plus marquée. Ou alors c’est moi qui le remarque de plus en plus. A chaque conflit, chaque catastrophe, c’est à celui qui fera la photo la plus crue, la plus explicite. Parmi les derniers lauréat du World Press Photo, une photo m’a particulièrement ébranlée. On y voit un jeune homme littéralement balancer un corps dans une morgue en plein air, à Haïti. Je comprends l’intérêt de la photo, ce qu’elle veut dire, ce qu’elle dit, ce qu’elle transmet. Il n’en reste pas moins qu’elle me donne la nausée. Et si cette photo peut se défendre, ce n’est pas le cas de beaucoup d’images rapportées par les photographes de guerre qui rivalisent dans le registre sanglant. Peut-être qu’aujourd’hui, on en voit trop. Il faut alors trouver toujours pire pour toucher le public occidental.

Pour en revenir au Japon, nul besoin de montrer les corps pour illustrer la détresse. Ces quelques photos, je les ai pris comme un coup de point dans l’estomac. Le souffle court, et les larmes aux yeux.

Reuters

 

Yomiuri Shimbun/AFP/Getty Images

Chris McGrath/Getty Images

Kim Kyung-Hoon/Reuters

Kyodo/Reuters

Associated/The Yomiuri Shimbun, Tsuyoshi Matsumoto

Takashi Noguchi/AFP

Damir Sagolj/Reuters

Kim Kyung-Hoon/Reuters

Toutes ces images proviennent du blog The Big Picture, qui vaut franchement le détour.
Massive earthquake hits Japan
Japan: earthquake aftermat
Japan: New fears as the tragedy deepens
Japan: Hopes fade for finding more survivors

Publicités

Une réflexion sur “La mort en face

  1. rien à voir avec les infos dont nous avons l’habitude d’être inondés
    cette catastrophe n’est que le début des retombées …..
    la culture asiatique reflète bien ce qui se passe actuellement !
    personnellement , je pense qu’ils accusent le coup d’une deuxième erreur face au nucléaire !
    la première était provoquée par une main étrangère et ne les rendait pas responsables de l’explosion de la bombe à Hiroshima et Nagasaki !
    Cette fois , ils ont importé cette énergie croyant se relever mieux et plus vite suite aux dégâts causés précédemment !
    cette fois-ci , c’est de leur  » faute  » ! force est de constater qu’ils ne se le pardonneront pas !
    beaucoup de personnes vont mourir , et ils le savent pour avoir déjà connu cela !
    j’admire leur force cérébrale , leur courage et la rigueur qu’ils s’imposent pour arriver à survivre !
    je les aime et je suis avec eux de tout coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s