Vie de femmes

« Premiers jours dans mon nouveau boulot, ma collègue m’accueille par cette remarque: vous avez de la chance d’être là, au début, ils ne voulaient pas de femmes parce que ça tombe enceinte. Mais finalement ils ont changé d’avis: les hommes ça coûte trop cher. #viedemeuf »

Tout y est : le sexisme, la bêtise, les idées reçues, une pointe de mépris et un zeste de condescendance. L’anecdote a de quoi faire grincer des dents toute personne pour qui « égalité des sexes » ne sont pas de vains mots. Vingt-sept ans après la loi sur l’égalité entre les hommes et les femmes dans le milieu du travail, il reste beaucoup à faire : les hommes gagnent des salaires jusqu’à 30% plus élevés que ceux de leurs collègues féminines (normal, ça fait des gosses, une femme), la grande majorité des temps partiels et des emplois les moins qualifiés sont occupés par des femmes, les dirigeants restent des hommes, alors que les femmes sont plus nombreuses dans l’enseignement supérieur.

Sur le site Vie de Meufs, animé par le collectif « Osez le féminisme ! », les exemples et illustrations sont légions : chaque femme peut venir raconter en quelques lignes comment elle a été confronté au sexisme. Au delà de l’agacement que me provoque ces anecdotes (pas si anecdotiques), je suis perplexe devant les réactions des uns et des autres dans les commentaires. Je passe sur ceux qui se contentent d’insultes tellement entendues et répétées qu’elles me font autant d’effet que la lecture de l’encyclopédie des champignons de mon grand-père. Beaucoup de ces messieurs (et quelques unes de ces mesdames), cependant, semblent se méprendre sur ce qu’est le féminisme. Quelques uns s’évertuent à souligner que tous les hommes ne sont pas des gros porcs macho et vicelards (ouf !). D’autres essaient timidement de « calmer le jeu » comme s’ils assistaient à une violente dispute. Et enfin, il y en a qui s’insurgent contre les féministes comme on s’emporte contre un enfant trop turbulents. A croire que quand on dit « nous voulons l’égalité des sexes », certains hommes entendent « nous voulons le pouvoir et vous réduire en esclavage, pauvres mécréants ». C’est déprimant ! Qu’y a-t-il d’anormal a refuser d’être discriminée à cause de son sexe ? Est-ce si incroyable de vouloir être jugée sur ses diplômes, son expérience professionnelle et sa personnalité quand on passe un entretien d’embauche ? Pour certains, être féministe est quasiment une tarre, un aveu qu’on est qu’une femme frustrée, amère et aggressive. Et castratrice de surcroît ! Dire qu’on est féministe équivaut parfois à un mini suicide social. On perd toute crédibilité. On ferait presque peur ! C’est d’autant plus dommage que le féminisme n’est pas un combat contre les hommes mais une recherche d’égalité.

Publicités

2 réflexions sur “Vie de femmes

  1. Quel bonheur ce site Internet, on ne trouve que des articles intéressants.
    J’apprécie passer sur ce blog pour me divertir.
    D’ou vous vient votre inspiration, car tenir un votre blog c’est une quantité de boulot.

    • Ce compliment n’est pas mérité ! Je ne passe pas assez sur ce blog, et ce depuis un petit moment déjà ! Pourtant je n’abandonne pas encore ! Merci beaucoup pour ce gentil commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s