Où est Ai Wei Wei ?

L’artiste chinois Ai Wei Wei a disparu depuis exactement deux mois. Un évènement qui a touché le monde entier. À Hong Kong, la communauté artistique continue de se mobiliser pour sa libération

« Où est Ai Wei Wei ? » Telle est la question qui se pose Hong Kong, comme le reste du monde depuis la disparition de l’artiste et activiste chinois le 3 avril dernier. « Qui a peur d’Ai Wei Wei ? « . C’est la question que posent des artistes hongkongais, dans une manifestation de soutien de leur collègue Mainland. Des portraits apparaissent dans les vitrines des galeries d’art, tandis que le désormais fameux visage barbu a été peint dans tout Lan Kwai Fong.

Des graffitis pour libérer Ai Wei Wei
La communauté artistique hongkongaise s’inquiète cependant de la réaction des autorités à cette campagne de graffiti. Tangerine, la jeune artiste qui l’a débuté au début du mois de mai est l’objet d’une investigation de police menée par une équipe qui s’occupe habituellement des affaires criminelles. Elle encourt une peine allant jusqu’à 10 ans d’emprisonnement, alors qu’un délit pour graffiti existe et est sanctionné par une amende et trois ans de prison. De tels moyens alarment les artistes de Hong Kong, qui craignent un début de remises en causes des libertés fondamentales sur le territoire. D’autant plus que la plupart des graffitis ont été effacés quelques heures après avoir été réalisés, alors qu’il faut généralement attendre des mois, voire des années, pour que le gouvernement nettoie les murs après qu’un graffeur fut passé par là.

Une partie des artistes hongkongais n’abandonnent pourtant pas la mission.  » Nous nous sentons vraiment concernés par son arrestation et la suppression de toutes formes de liberté d’expression« , a expliqué Kacey Wong à l’Apple Daily. « Nous réfléchissons à des stratégies pour que les gens n’oublient pas ce qui se passe et se sentent concernés. » Ainsi, une partie du travail est de faire connaître Ai Wei Wei, dont beaucoup de Hongkongais ignore le nom, bien qu’il soit considéré comme l’un des artistes contemporains chinois les plus connus. Lors du HK Art Fair, une œuvre d’Ai Wei Wei était ainsi exposée, pour rappeler aux visiteurs l’importance de la mobilisation.

Période sensible pour le parti
L’emprisonnement d’Ai Wei Wei est l’un des symptômes du durcissement de la censure en Chine, selon la plupart des experts du pays. D’un côté, les révolutions dans le monde arabes ont inquiété les autorités chinoises, qui se sont empressé de censurer toute information sur ces élans démocratiques qui ont fasciné la planète au début de l’année 2011. D’autres parts, 2012 est une année de tension pour les politiques chinois : la présidence de la République passera ainsi de Hu Jintao à Xi Jinping.

Épisodiquement, en période critique et sensible pour le parti communiste, les Chinois constatent ainsi un regain de sévérité à l’égard des activistes pour les droits de l’Homme. Les analyses parient donc sur une libération d’Ai Wei Wei, et des nombreux autres artistes qui ont subi le même sort, après la passation de pouvoir à la tête du parti. En attendant, et pour faire bonne mesure, les autorités ont annoncé qu’Ai Wei Wei s’était rendu coupable de crime économique, justifiant ainsi son arrestation.

Ai Wei Wei’s blog
Alors que la détention d’Ai Wei Wei atteint les deux mois, le livre Ai Wei Wei’s blog, qui reprend des extraits de 2006 à 2008 de son blog, suivi par des milliers d’internaute, a enfin été traduit en anglais. Quelques copies seulement étaient disponibles à Hong Kong, au magasin Kapok sur Sun Street. Un ouvrage dense qui éclaire sur le travail de l’un des artistes les plus éminents de la Chine.

 » Je n’ai pas peur de me confronter à n’importe quelle personne ou n’importe quel pouvoir, peu importe sa – supposée – puissance. C’est parce que j’ai confiance dans ma capacité de protéger mes droits fondamentaux. Il le faut, je n’ai pas d’autres choix, et je dois accepter de me sacrifier pour cela. Peu importe ce que coûte la sauvegarde du droit d’agir comme une personne honnête. La liberté n’est pas un droit donné par Dieu. Elle est inégalée, absolue et n’a pas de prix. Peu importe que vous soyez riche ou pauvre, intelligent ou pas, elle vous appartient et personne ne peut y toucher. « 

[article écrit pour lepetitjournal.com/hongkong]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s